La nouvelle édition "Dis-moi dix mots sur la Toile" met à l'honneur le numérique. Si le français moderne est parlé et écrit depuis le XVIIe siècle, il est intéressant de voir son adaptation à des contextes technologiques en constante évolution.
 Le français s’adapte à des technologies et à des usages numériques en constante évolution en s’enrichissant de sens nouveaux.

 

Mardi le 21 mars 2017, à 19heures, le club « UMUNYINYA » a joué une pièce de théâtre intitulée « le zénith de la folie » au sein du campus Mutanga, précisément dans la salle polyvalente c’était dans le cadre de célébrer la semaine de la francophonie. La dite salle était occupée par plus de – cents étudiants ce qui a fait que les places pour s’assoir sont insuffisantes. Des applaudissemets, des cris de joie continués à agrémenter la pièce durant plus de quatre heures. La semaine de la francophonie a commence le 18 mars 2017. Pour prendre fin dimanche 26mars2017. C’est dans cette perspective  que l’association non gouvernementale ASBL qui  a pour objectif « le théâtre et la psychologie dans la société en connivence avec le club Rfi de Bujumbura qui a pour but le développement de la capacité intellectuelle des étudiants se sont mis ensemble pour réveiller les vieux démons à l’université du Burundi : au campus Mutanga

Ne faites jamais la guerre, car la vie est sacrée.

Cette pièce de théâtre a été construite autour des dix mots choisis pour cette année à savoir : avatar, canular ,émoticône, favori(te),héberger , fureteur(euse),nomade, nuage ,pirate et télésnober.les acteurs dont certains d’entre eux sont Arthur BANSHAYEKO ,connu sous le pseudonyme de Ban, NIYONZIZA Fidès (actrice du jours) ,  Élise  NIMUBONA ainsi que d’autres  ont commencé à définir ces dix mots par des gestes ce qui a montré leur haut niveau de la compression et le talent d’interprétation. Bien qu’ils fassent cela ensemble, la pièce est continuée en solo où Fidès  NIYONZIZA s’est montrée très intelligente devant le public dans son monologue .c’est  sur ce point que le président exécutif de  l’ASBL  Ban (Arthur Banshayeko) a fait la conclusion qui est « ne faites jamais la guerre, la vie est sacrée ». Il a ajouté que cette pièce va  être projetée  à Kampala en OUGANDA le 2 avril2017.

La musique un lien universel.

Signalons que Monsieur NDAYIKEJE Jean Claude du même groupe a marqué un tournant incontournable dans sa musique avec son guitare. Il a interprété pas mal de chansons  comme : WIBUKE USHIME, REKANGUTERE ITEKA et, ce qui a fait bouger tout le public incessamment. En somme, il est temps de créer nous même l’emploi tant bien que mal. Les sketches, l’ont montré que nous manquons le courage. Dans ces jours, ayons les idées nouvelles et conjuguons toutes nos forces, peut être nous verrons une bonne suite.